Chansons‎ > ‎

Le temps des chevaux

C'était le temps des chevaux
Sur les routes de campagne
Les charrettes cahotaient
Et s'envolaient les vélos

Au long des chemins de terre
Dans des parfums de cerises
Les enfants se confondaient
Avec les petits oiseaux

Et les vieux sur leurs bâtons
Faisaient comme des taches grises
Dans le soleil qui frappait
A la porte des maisons

C'était le temps des chevaux
Au long des chemins de terre
C'était le temps de la guerre
Entre le loup et l'agneau

C'était le temps des chemins
Des routes que l'on rencontre
Une fille à chaque bras
Un voyage à chaque main

Sur les places des villages
Chaque jour se faisait fête
On y tuait le veau gras
On y changeait l'eau en vin

Chaque jeune fille avait
Sa couronne sur la tête
Et emportait dans ses draps
Les regards qui la suivaient

C'était le temps des chemins
Sur les places des villages
C'était le temps du partage
Entre aujourd'hui et demain

C'était le temps des chansons
Des rêves qui se fredonnent
Quand par chaque flaque d'eau
Passait un bout d'horizon

Et des chemins vers la Lune
Partaient de chaque fenêtre
Et des voiles de bateaux
Claquaient aux toits des maisons

Et les hommes étaient encore
Comme s'ils venaient de naître
Ils cherchaient le ciel dans l'eau
Comme s'ils cherchaient de l'or

C'était le temps des chansons
Et des chemins vers la Lune
C'était le temps des fortunes
Qui se font et se défont

C'était le temps des chevaux
Sur les routes de campagne
Les charrettes cahotaient
Et s'envolaient les vélos